Paris mon amour, Paris mon desamour.

Publié le par Pour Les Papilles de Zoé

Paris mon amour, Paris mon desamour.

Quand j'étais petite, j'avais Paris en adoration. Tout semblait se passer la-bas et rien par chez moi. Ma Chouquette semble suivre le même chemin (la faute à la télé).

Quand je m'y balladais avec mes parents ou que j'y allais avec mon père pour les matchs de foot, j'avais des étoiles plein les yeux ... Ah l'enfance ...

Aujourd'hui c'est bien différent...

A l'occasion de ce week-end prolongé, nous devions normalement respirer l'air pur sur la côte histoire de souffler un peu, mais suite à un problème de disponibilité du logement, changement de programme ! Quand Mr m'a proposé d'aller faire un tour sur Paris, j'ai dit oui. Alors direction la pollution, les bouchons, les incivilités ...

Comme je le pensais étant petite, il y a toujours ces choses que tu peux faire à Paris et pas ailleurs ... Ou pas !

A notre arrivée, vendredi vers 14h, on s'est dit qu'on allait faire un petit tour au Burger King ...

Paris mon amour, Paris mon desamour.

Faut pas déconner, on attendra celui qui doit s'installer à Lille.

Après avoir mangé vite fait, direction l'hôtel et découverte des joies du métro parisien ...

Les odeurs, les rames où on ressemble à des sardines en boite, des couloirs à n'en plus finir, des marches, des marchés et encore des marches (surtout à la station Pigalle ^^). Direction Montmartre donc. Pour voir Montmartre biensur mais aussi trouver le petit café où a été tourné la dernière scène de L'Auberge Espagnole.

Paris mon amour, Paris mon desamour.Paris mon amour, Paris mon desamour.
Paris mon amour, Paris mon desamour.
Paris mon amour, Paris mon desamour.

La petite bière sur la terrasse du café du soleil de la butte a été salvatrice, histoire de se remettre de toutes ses marches.

Samedi matin, après un réveil mouvementé grace aux joies des hôtels, direction le brunch au B.I.A qui fera l'objet d'un autre article demain. Comme je le disais précédemment, à Paris on y trouve beaucoup de choses, notamment La Grande Épicerie dont je vous parlerai également plus tard. Après mes petits achats direction les Champs-Élysées, la Place de l'étoile, la Tout Eiffel comme tout bon touriste et retour à la maison, après les bouchons ...

Alors oui, j'ai trouvé ce que je cherchais et que je ne trouvais pas à Lille, j'ai passé 2 jours super avec Monsieur, mais vraiment, les bouchons, les tarifs, la conduite des parisiens, le monde, très peu pour nous ! Et encore heureux qu'on a une chance insolente pour se garer quand on est tous les deux, parce que si en plus on avait du passer des heures à chercher des places pour se garer ...

Paris mon amour, Paris mon desamour.Paris mon amour, Paris mon desamour.
Paris mon amour, Paris mon desamour.

Publié dans Blabla

Commenter cet article