Sablés chocolat caramel

Publié le par pourlespapillesdezoe

Depuis le temps que cette recette me faisait de l'oeil ...

 

Elle est imprimée, elle est dans mes favoris, je la vois à chacune de mes visites sur le site Cuisicook, cette fois je me lance !

 

Je l'ai trouvé sur le blog Talon Haut et Cacao.

 

Sans plus attendre, on y va !

 

Les courses pour une trentaines de sablés chocolat caramel :

 

Pour la ganache : - 150g de chocolat noir hâché

- 100g de sucre + 2 CAS d'eau

- 135g de crème fleurette entière

- 25g de beurre

 

Pour les sablés : - 400g de farine

- 4 jaunes d'oeufs

- 200g de beurre

- 120g de sucre

- 1 pincée de sel

 

Réaliser les sablés. 

Dans un saladier, mélanger les jaunes d'oeufs et sucre, au fouet.

Dans un autre saladier, sabler avec le bout des doigts la farine avec le beurre et le sel. Ajouter le mélange précédent. Mélanger le tout, sans trop travailler la pâte, jusqu'à l'obtention du pâte homogène. Faire une boule, filmer et mettre au frais pour 15 minutes.

Etaler la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé, à l'aide du rouleau à pâtisserie, sur 3 mm. A l'aide d'un emporte pièce découper les sablés (ici diamètre de 5,5cm). 

Déposer les disques de pâte sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. 

Piquer les sablés et remettre au frais pour 15 minutes.

Préchauffer le four à 160° (Th 5-6).

Enfourner les sablés pour 20-25 minutes.

Laisser refroidir sur une grille.

Pendant ce temps préparer la ganache.

Faire chauffer la crème.

Couper le beurre en dés et hâcher le chocolat.

Dans une autre casserole, faire un caramel blond doré avec le sucre et l'eau. Hors du feu, y ajouter la crème chaude puis le beurre. Mélanger et remettre sur le feu un peu.

Verser ce mélange sur le chocolat hâché et mélanger jusquà ce que le chocolat soit fondu. Réserver.

Mettre de la ganache sur le milieu de la moitié des sablés et refermer avec le reste des sablés.

Déguster aussitôt et conserver dans une boîte hermétique en fer.

 

princes maison

Bon appétit ;)

Publié dans Confiseries

Commenter cet article